Prose poétique Si un jour

Si un jour tu vois, avec les yeux de l’âme, la pluie qui ruisselle sur les toits de l’amour, n’oublie pas qu’un sourire est comme une étincelle, illuminant ta vie au sablier du temps.

Si un jour, tu attrapes le vent qui effiloche les heures incrédules, aspire très fort l’haleine de Zéphyr, il sèchera tes craintes, ta peur de l’avenir.

Si demain, tu ne sais plus chanter le bonheur d’être, si tes pensées stériles t’empêchent d’exister, fredonne les paroles d’un air de musique pour rythmer la joie d’aller toujours plus loin.

Si tu ne sais plus où la nuit se dissipe, si tu vois le prisme cruel des égarements, effleure de ta main les cordes de ton cœur pour éclairer le jour de notes d’arc-en-ciel.

Si le long du chemin de ta vie qui chancelle, tu heurtes le tambour de la porte divine, tu sais bien que l’espoir est gravé sur ta peau et qu’au moindre faux pas, il sera là pour toi.

Si un jour, ta soif d’aimer est plus forte que la faim, va cueillir au jardin les fleurs de la passion, effeuille leurs pétales pour en extraire le pistil et remplis ton cœur de son humanité.

Si demain, tu es comme une abeille butinant le nectar du ventre des fleurs, cet élixir de pollen, merveilleuse friandise, embaumera le ciel de sa substance sucrée en donnant à tes jours le goût de l’essentiel.

 

Si au creux du sommeil, le Phœnix d’Azur apparaît dans tes songes, qu’il frôle de son aile tes paupières fermées, ce n’est pas un mirage mais bien la certitude qu’il faut croire en tes rêves, ils sont ta vérité.  

 

Prose poétique extraite du recueil La caresse d'un rêve - Tous droits réservés

 

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
JB Poésie - Jeannine Biehler - © Copyright 2001/2019

Réalisation du site et de son contenu : Jeannine Biehler

Depuis 2002, ce site est hébergé par 1and1.