Poème Un ciel passe-velours

Un ciel passe-velours

Allonge l'horizon

Embrassant tout à coup

Le soleil et la mer.

 

Les lointains sont en feu

Accomplissant les noces

Du jour et de la nuit

 Accoudés à la terre.

 

Vertiges du couchant

Et splendeurs du levé

Apprivoisent l'espace

Incandescent du temps.

 

Et là sous les paupières

Se diffuse une plainte

C'est le chant des sirènes

Qui coule dans nos yeux.

 

Texte de Jeannine Biehler Copyright JB Poésie - Tous droits réservés

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
JB Poésie - Au rythme de la plume - Jeannine Biehler - © Copyright 2001/2019

Réalisation du site et de son contenu : Jeannine Biehler

Depuis 2002, ce site est hébergé par 1and1.